Après quasiment trente années privé de Jeu de Guerre, il me faut bien rattraper le temps perdu !

Samedi dernier j'étais à la Convention de Buchères (Très Bien, d'ailleurs). Il y avait une table de démonstration BlitKrieg, et les Membres du BACL (Clichy) m'ont fait la gentillesse de m'inviter à cette table.

J'avais déjà joué quelques fois à BlitzKrieg dans mon Club, mais je n'avais guère été convaincu. Je te tire dessus, tu me tires dessus, si tu me touches je mets du coton blanc sous ma tourelle - un peu bourrin.

Mais à Buchères, j'ai eu LA révélation : Une très bonne bagarre entre les Anglais et les Allemands pour un village et un pont. Donc, j'ai décidé d'ajouter à mon programme de recrutement un Groupe de Combat BlitzKrieg.

Pour commencer, il a fallu que je choisisse une nation. De mes observations précédentes et des informations données par mes initiateurs, la grande majorité des joueurs alignent de l'Allemand, ou du Russe, ou du Yankee. Donc on élimine. Restent, comme grandes puissances, les Anglais, les Italiens, les Japonais. Les Japonais, autant j'aime bien leur marine, autant leur armée de terre n'a jamais vraiment été ma tasse de thé (du sencha ou du matcha, sinon rien ...) et les Italiens ne manquaient pas de panache, mais, question matériel, je ne me voyais pas jouer du Fiat Mxx ou du Semovente. Restait donc les Britanniques. . Mais je ne me voyait pas jouer du Rosbif, n'ayant pas encore digéré, entre autres, Crécy, Azincourt, Jeanne d'Arc, le Grand Dérangement, Aboukir, Trafalgar, Waterloo, Fachoda, Dakar, Mers-El-Kebir - liste hélas non limitative. Et soudain la Lumière m'est apparue : Les Forces Polonaises de l'Ouest !!! Equipement britannique, mais mis en oeuvre par les Polonais. Et quels états de service ! Et je suis sûr que mon Grand-Père maternel, qui avait émigré de Pologne en 1921 après la Guerre Russo-Polonaise, aurait approuvé ! Et une bonne occasion de me remettre au polonais !

Donc nous voilà parti : Je fais l'acquisition, à Buchères, de la Règle BlitzKrieg et des suppléments, d'une boîte de 5 Sherman/Firefly en plastique, en rentrant le samedi soir à mon Doux Foyer, je me précipite sur Internet pour voir ce qui existe sur les Forces Polonaises combattant pour les Alliés, et je tombe sur une mine d'informations. Des Articles avec toute l'organisation des Polskie Siły Zbrojne na Zachodzie (Forces Polonaises de l'Ouest), l'Ordre De Bataille détaillé de la 1 Dywizja Pancerna (1ère Division Blindée), y compris le détail du matériel et les noms des Officiers jusqu'au niveau Compagnie ! LE RÊVE ! En plus, je récupère mon vieux dictionnaire de Polonais, bref j'ai tous les atouts en poche.

Il m'a fallu presque une semaine pour composer mes Groupes de Combat, donc pour savoir de quels matériels additionels j'avais besoin. En général, un Groupe de Combat dans BlitzKrieg vaut 1500 points en Attaque, et 1000 points en Défense. J'ai réussi assez aisément à constituer un premier Groupe à 1500 points, mais pour les suivants, dès que je changeais un matériel, modifiais une organisation, soit il me manquait 15 points pour arriver à la limite imposée, soit j'étais 10 points trop au dessus : un véritable casse-tête ! J'ai enfin réussi à élaborer un "pool" de matériel utilisable selon les circonstances, et j'ai passé la commande.

Dans un premier temps, mes unités pour BlitzKried se répartiront donc comme suit :

  • 1 Compagnie d'Infanterie
  • 1 Section de Génie
  • 1 Peloton de Chars : soit 3 Sherman V et 1 Firefly, soit 2 Sherman V et 2 Firefly

Ceci constitue le "noyeau" de l'Armée, auquel peuvent s'ajouter selon le scénario, les circonstances, voire mon humeur du moment :

  • 1 Cromwell CS pour l'appui-feu d'Infanterie
  • 1 Humber III pour la reconnaissance
  • 1 Achilles pour renforcer les capacités anti-char
  • 1 Sexton pour un apport en artillerie
  • 1 scout car et 4 M5 pour motoriser une des sections d'Infanterie

Soit un total de 2400 points.

Et ce n'est qu'un début, car je voudrais monter un exemplaire de chaque unité élémentaire (section ou peloton) ayant constitué la 1èere Division Blindée Polonaise.